IDEA
Indicateurs de Durabilité des Exploitations Agricoles
Espace web des professionnels
de l'enseignement agricole français
  • Logo du gouvernement
  • Logo du ministère de l'agriculture
Idea, Indicateur de Durabilité des Exploitations Agricoles

Présentation

Origine de la méthode IDEA


illustration IDEALe concept de développement durable émerge au grand jour en 1987, dans le rapport de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement (plus connu sous le nom de rapport Brundtland). Il est alors défini comme "mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la possibilité pour les générations à venir de satisfaire les leurs". Lors de la conférence des Nations Unies de Rio (CNUED, 1992), les états signataires s’engagent à mettre au point des stratégies nationales de développement durable et à élaborer des indicateurs de durabilité (Agenda 21 chapitre 40).

Depuis, l’Union Européenne s’attache à décliner dans toutes ses politiques sectorielles le caractère transversal du développement durable. La dernière réforme de la politique agricole commune (Commission européenne, 2003) traduit partiellement cette volonté communautaire d’inscrire le développement durable comme un principe d’action des politiques européennes en instaurant le principe de la conditionnalité des aides et en renforçant les soutiens aux mesures du développement rural.

Pour accompagner cette transition, la Commission européenne soutient également l’élaboration d’indicateurs de durabilité en agriculture en vue d'abord d’orienter les politiques en faveur d’une agriculture durable puis de les évaluer (Commission européenne, 2000, 2001). Cependant, ces objectifs politiques soulèvent la question de la conception de nouveaux indicateurs pour évaluer le degré de durabilité d’un système de production agricole. Comment traduire de manière opérationnelle le concept de durabilité à l'échelle des exploitations agricoles ?

 

Objectifs de la méthode IDEA

illustration IDEA

En France, cette question a conduit à une réflexion scientifique sur la manière d'appréhender la durabilité au moyen d'indicateurs.

Depuis 1996, à l'initiative de la DGER un travail pluridisciplinaire de recherche a permis de transposer concrètement ce concept de durabilité en agriculture en indicateurs.

Les résultats de ces travaux ont, notamment, conduit à l’élaboration de la méthode IDEA (Indicateurs de Durabilité des Exploitations Agricoles) (Vilain, 2003) qui offre un contenu pratique à la notion de durabilité à l’échelle de l’exploitation.

 

Bases conceptuelles de la méthode IDEA 

Plusieurs définitions d’un modèle de développement durable existent. En 1988, le groupe consultatif pour la recherche agricole internationale considère que «l’agriculture durable consiste à gérer de manière efficace les ressources utilisables pour l’agriculture dans le but de satisfaire les besoins changeants de l’être humain, tout en veillant au maintien, voire à l’amélioration de la qualité de l’environnement, ainsi qu’à la préservation des ressources naturelles».

HARWOOD définit l’agriculture durable comme «une agriculture capable d’évoluer indéfiniment vers une plus grande utilité pour l’homme, vers une meilleure efficacité de l’emploi des ressources et vers un équilibre avec le milieu qui soit bénéfique à la fois pour l’homme et pour la plupart des autres espèces» (HARWOOD, 1990 in BONNY, 1994).

C’est la définition consensuelle de FRANCIS et YOUNGBERG (1990, in BONNY, 1994), qui est aujourd’hui communément admise pour qualifier l’agriculture durable : «L’agriculture durable est une agriculture écologiquement saine, économiquement viable, socialement juste et humaine » 

Dans la méthode IDEA, nous retenons qu’une agriculture durable repose sur trois grandes fonctions essentielles: la fonction de production de biens et services, la fonction de gestionnaire de l’environnement et la fonction d’acteur du monde rural. Quant à la conception d’une exploitation durable, nous proposons celle de LANDAIS, à savoir «une exploitation viable, vivable, transmissible et reproductible » (LANDAIS, 1998).

Extraits De l'évaluation de la durabilité des exploitations agricoles à partir de la méthode IDEA à la caractérisation de la durabilité de la ferme européenne à partir d'IDERICA" (F. Zahm, P. Girardin, C. Mouchet, P. Viaux, L. Vilain ). Article scientifique diffusé lors du colloque international sur les Indicateurs Territoriaux du Développement Durable, organisé par l'université Paul Cézanne à Aix en Provence les 1 et 2 décembre 2005.

  • Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt
  •  © copyright 2006 Site web du CNERTA